Point de presse ce matin. Jour décisif pour deux femmes Roms luttant contre leur déportation vers la Hongrie

Avis aux médias

Jour décisif pour deux femmes Roms luttant contre leur déportation vers la Hongrie : la famille Lakatos convoquée à l'ASFC

Jeudi 28 juillet 2016
Devant les bureaux d'Immigration Canada, 1010 St-Antoine, Montréal

  • Rassemblement de soutien à partir de 10h30
  • Point de presse avec la famille après leur RDV à l'ASFC

Gilda et Katalin Lakatos, deux femmes Roms de Hongrie qui luttent contre leur déportation depuis le rejet de leur demande de statut de réfugié il y a plus d'un an, sont convoquées à l'Agence des services frontaliers du Canada jeudi. La famille s'attend à recevoir la décision tant attendue concernant son dossier de demande de résidence permanente sur des bases humanitaires.

L'expulsion de Gilda, 17 ans, et sa mère Katalin, avait été suspendue le 11 mai, quand le Ministre de l'immigration avait reconnu qu'elles se trouvaient dans des « circonstances exceptionnelles » en leur attribuant un Permis de Séjour Temporaire, jusqu'au 16 juillet. La famille et ses allié-e-s croyaient que ce sursis avait été accordé pour permettre au gouvernement d'étudier leur demande humanitaire – mais aucune décision n'est arrivée avant l'expiration du permis. La famille a donc appliqué pour un renouvellement de son permis temporaire et peut demeurer au Canada légalement – mais dans l'incertitude totale et la grande précarité – en attendant cette réponse (sur le renouvellement du permis temporaire).

Chronologie de la lutte des Lakatos

20 octobre 2004 – Suicide du fils aîné de Katalin, suite à des incidents racistes avec la police hongroise.

2005 – Katalin dépose une plainte contre la police hongroise pour avoir poussé son fils au suicide, un harcèlement policier intense s'ensuit.

Février 2011 – Le second fils de Katalin frôle la mort, suite à une négligence médicale due à un traitement raciste du fait qu'il soit Rom.

14 juin 2011 – La famille arrive au Canada, et dépose une demande d'asile.

Avril 2015 – Leur demande de statut de réfugié est refusée.

22 septembre 2015 – La famille dépose une demande de résidence sur des bases humanitaires.

30 octobre 2015 – La famille reçoit un avis d'expulsion. Elle reste au Canada.

3 mars 2016 – Arrestation du père et du fils, sans statuts, lors d'un contrôle policier de routine, de la voiture dans laquelle ils se trouvaient. Ils sont détenus au Centre de prévention de l'immigration de Laval.

8 mars – Katalin et Gilda, qui a alors 16 ans, se rendent par elle-même à l'ASFC. Elles sont détenus au même Centre de détention de Laval. 11 mars – Deportation du père et du fils.

17 mars – Katalin et Gilda sont relâchées du Centre de détention par la Commission de l'immigration et du statut de réfugié.

11 mai – La veille de la nouvelle date d'expulsion prévue (12 mai 2016), le Ministre fédéral de l'Immigration reconnaît les « circonstances exceptionnelles » dans ce dossier et accorde un Permis de séjour temporaire – mais d'une durée de seulement deux mois.

14 juillet – Katalin and Gilda déposent une demande de renouvellement de leur Permis de séjour temporaire, leur avocate confirme qu'elles peuvent légalement rester au Canada jusqu'à l'obtention d'une réponse à cette demande de renouvellement.

16 juillet – Leur permis de séjour temporaire expire.

28 juillet – RDV avec l'ASFC

-30-

Contact : 514 222 0205 ou 514 237 2705

Source : Romanipe https://romanipe.wordpress.com & Solidarité sans frontières www.solidaritesansfrontieres.org

Contexte sur les Roms en Hongrie : www.solidarityacrossborders.org/fr/anti-roma-discrimination-in-hungary

Couverture médiatique : www.solidarityacrossborders.org/fr/media-coverage-lakatos