Manif du 1er Mai anticapitaliste: plus de mille manifestants atteignent leurs cibles!

Manif du 1er Mai anticapitaliste: plus de mille manifestant-e-s atteignent leurs cibles!

Montréal, le 2 mai 2016- La Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC-Montréal) et ses allié-e-s ont atteint KPMG, cette tour infernale, ce repaire d'ostie d'crosseurs, ce ramassis de capitalistes véreux, de voleurs sans âme, de comptables et d'avocats qui permettent à leurs amis millionnaires de faire mariner leurs fortunes dans les paradis fiscaux, bien à l'abri de l'impôt et de l'obligation de participer au financement des services publics.

Nous avons atteint le consulat de France, en solidarité avec nos camarades qui depuis des semaines occupent et manifestent dans les rues de Paris, et essuient les attaques répétées des forces politiques et policières. Elles et ils protestent contre de nouvelles lois du travail, mais aussi, et surtout, contre la pauvreté et la misère que le système capitaliste nous impose.

Nous avons atteint le riche club St-James, qui depuis plus de cent ans est une des cachettes préférées de la bourgeoisie canadienne. À quelques mètres à peine on peut y voir les bureaux des patrons de Bombardier, de la Financière Power, de la Banque Nationale, de la Scotiabank, de TD Canada Trust … bref, de toute la pléthore de corrompus qui prennent plaisir à mettre le pied sur le tête des travailleuses et travailleurs. Tous les midis, au club St-James, ces osties d'crosseurs capitalistes se bourrent la face, rient des pauvres, et se moquent bien de la facture que seuls eux-mêmes peuvent se permettre de payer.

Nous avons atteint le club Mont-Royal, autre repaire de la haute finance, où on planifie comment dominer le monde. Sans compter le luxueux hôtel Sofitel juste à côté, qui n'hésite pas à exploiter les femmes immigrantes pour un salaire de misère, pour que les plus nantis puissent se vautrer dans leur luxe ostentatoire.

Ostie d'crosseurs, il n'y a plus de lieux où vous pouvez vous cacher !

Nous avons finalement atteint le poste de quartier 20, château fort des chiens de garde de toute cette classe de riches corrompus. Nous considérons important de rappeler que, cette année, la police a assassiné plus de personnes que n'importe qui d'autre au Québec. Le statu quo en faveur des oligarques économiques actuels n'est possible que par leurs attaques des populations racisées, autochtones et marginalisées. Nous dénonçons la couardise de ces bandits à matraque, qui n'hésitent pas à envoyer leurs grenades à hauteur des yeux et des jambes, envoyant nos camarades à l'hôpital, comme ce fut le cas aujourd'hui. Nous dénonçons du même souffle les interpellations et arrestations politiques effectuées.

Nous en profitons pour remercier chaleureusement les groupes autonomes qui se sont joints à la manifestation et qui ont contribué à la rendre aussi festive et colorée. Nous saluons du même coup le courage des centaines de manifestantes et manifestants, qui ont bravé les éléments, naturels et policiers, pendant plus de deux heures et demie, afin de faire de cette journée une journée mémorable de résistance, en solidarité avec tous ceux et celles qui se battent partout sur la planète!

Parce qu'il ne suffit pas de combattre l’austérité, de quémander des miettes ! Dans un monde où une croissance économique infinie est mathématiquement impossible, la classe capitaliste a choisi de sacrifier les plus vulnérables pour maintenir son niveau de vie pharaonique.

Montrons-lui qu’en fin de compte, son pouvoir ne dépend que de notre exploitation !

À bas l'impérialisme !

À bas le racisme !

À bas les frontières !

À bas le colonialisme !

À BAS LE CAPITALISME !

-30-

Aucune entrevue ne sera accordée aux médias d’information corporatistes.

Spécial fuck you à Québecor Média et sa cohorte de tâcherons.
Les autres peuvent joindre la CLAC à
media@clac-montreal.net

Infos : http://www.clac-montreal.net/