Manif anti-impériale de solidarité avec l’Irak du 4 juillet

Montréal, QC – 4 juillet, 2014 – ce 4 juillet, pendant les célébrations de la fête nationale aux Etats-Unis, des membres de la communauté montréalaise se manifesteront devant le Consulat des Etats-Unis (coin de René Lévesque et Saint-Alexandre) à 12 heures (midi) pour dénoncer l’intervention continuelle impérialiste en Irak, dans laquelle les É.U. ont dit qu’ils préparaient des mesures militaires à cause du conflit actuel.

Les racines du conflit sectaire actuel, souvent représenté dans les médias de masse dans le cadre orientaliste et islamophobe de la Guerre contre le Terrorisme, se trouvent dans l’intervention impérialiste britannique en Irak pendant les années 1920 où des leaders obéissants au mandat de l’Empire ont été installés. Depuis lors, tout ce qui a changé est la puissance impériale, et non pas ses actions. Par exemple, en 1990, les É.U. ont déclaré la guerre contre l’Irak et simultanément installé une série dévastatrice de sanctions économiques en causant la mort, des maladies et de la misère dues au manque d’aliments et de médicaments. Ces sanctions ont duré jusqu’à ce que les E.U. ont encore une fois envahi et occupé l’Irak en 2003. Ce qui en a résulté fut des pertes massives de vies et la destruction de l’infrastructure irakienne – par exemple le siège de Fallujah en 2004, où tant de munitions d’uranium appauvri ont été tirées sur la ville que les gens y souffrent encore d’effets néfastes sur leur santé. L’occupation militaire qui en a découlé a aussi dévasté le tissu social, par le fait que des leaders considérés acceptables par les E.U. ont été mis en place, au détriment d’autres groupes ainsi délégitimés.

Bien que le conflit sectaire, aggravé par la prise armée de l’EIIL et ses alliés, soit alarmant en soi, rien de positif ne peut résulter de la continuation de l’intervention impérialiste par les mêmes puissances qui sont majoritairement responsables des divisions qui affectent la société irakienne actuellement. En ce sens, le Comité ad hoc de solidarité avec Irak – avec l’appui des groupes tels que Action Haïti Montréal, Demilitarize McGill, GRIP-Q McGill et Tadamon! – a demandé aux montréalais de venir exprimer leur colère envers l’agression militaire étatsunienne imminente en Irak et de manifester leur solidarité avec le peuple irakien.