La nouvelle mairesse de l’arrondissement de Montréal-Nord refuse de s’engager à mettre fin au racisme.

La nouvelle mairesse de l’arrondissement de Montréal-Nord refuse de s’engager à mettre fin au racisme.


Les membres de Montreal Noir, nouveau groupe activiste formé pour combattre le racisme systémique anti-Noir à Montréal,  a contronté hier la nouvelle mairesse de Montéal-Nord lors de son premier conseil d’arrondissement. Faisant suite à un communiqué de presse émis pour une conférence de presse le  20 avril dernier visant les candidats à la mairie, les membres de Montréal Noir se sont présentés, tel que promis pour demander à Christine Black, candidate élue, de se positionner sur le sujet du racisme anti-Noir à Montréal-Nord. Durant la période de question du conseil, quatre femmes Noires de Montréal Noir ont présenté leurs questions, incitant Madame Black à s’engager auprès des revendications suivantes:


1. Mettre fin au profilage racial: particulièrement le profilage proactif de personnes Noires et personnes racisées dans les quartiers qu’il habitent.  


2. Rendre publique le rapport de police entourant la mort de Bony Jean-Pierre, un homme noir non armé, abattu par le groupe Tactique du SPVM, le 3 avril 2016 ainsi que de libérer le nom du policier qui a mis fin à sa vie.


3. Un moratoire sur le Bureau d’enquête indépendante à venir, qui est en ce jour largement formé d’anciens policiers, jusqu’à ce que ce dernier soit complètement impartial, ainsi que le remplacement du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) par un jury décisionel.


4. Un plan mettant fin à la pauvreté, qui adresse spécifiquement l’exclusion systémique économique des personnes Noires ainsi que d’autres populations plus touchées par ce problème. Appliquer le plan antipauvreté créé par le coroner Perrault après l’enquête publique entourant la mort de Fredy Villanueva en 2008.

La nouvelle mairesse ne s’est pas prononcée sur le profilage racial commis par le SPVM et a préféré dire aux personnes Noires de l’audience de placer leur confiance en la police. Elle a de plus déclaré être sensible aux “minorités” – terme réfuté par une membre de Montréal Noir –  et être consciente qu’elles font face à certaines difficultés à surmonter mais a refusé de reconnaître l’existence d’inéquités subies par les personnes noires de son arrondissement. Elle a également omis de commenter sur l’existence du racisme anti-Noir en insistant : “être la mairesse de tous les citoyens”. De nombreuses autres personnes Noires de Montréal-Nord étaient présentes pour questionner Madame Black sur la mort de Bony Jean-Pierre et l’harcèlement continu vécu par ces derniers aux mains du service policier mais la mairesse a refusé de prolonger la période de question de plus de 15 minutes citant le protocol usuel. En conséquence, une majorité a été forcée de garder ses inquiétudes sous silence.


Contacte:  Robyn Maynard: 514 831 4723

-30-