La condition féminine au coeur des préoccupations du Centre de femmes

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

 

Madame prend congé questionne des étudiants-es sur la condition féminine


La Table des centres de femmes était en action la semaine dernière pour revendiquer un réinvestissement massif dans les services publics.  Le but de cette action était de sensibiliser la population à la venue des prochaines élections provinciales et de ce fait réclamer la justice sociale.

 

Le 25 avril dernier se tenait l’action Porteurs de parole, sous forme d’un vox pop au cégep du Vieux Montréal. Le centre de femmes de Pointe-Saint-Charles, Madame prend congé et quatre autres centres ont questionné les étudiants-es sur la condition des femmes. Belle réussite ! Plusieurs centaines d’étudiants(es) et quelques professeurs(es) ont donné leur opinion pour repenser la société. Les témoignages recueillis ont dressé un portrait critique touchant des inégalités encore existantes entre les hommes et les femmes. Parmi ces témoignages : ‘ Plus de rigueur dans l’application de la loi sur l’équité salariale ’, ‘ I have a dream : je veux léguer aux filles une société où elles seront en sécurité sans crainte d’être harcelée par les hommes ’, ‘ Plus de logements sociaux, ça pas de sens de consacrer la moitié de son budget à se loger ‘. 

 

À Pointe-Saint-Charles, les femmes se souviendront longtemps des mesures d’austérité parce qu’elles font mal. Pointe-Saint-Charles figure parmi les quartiers les plus touchés par la gentrification sur l’Ile  de Montréal. Selon Micheline Cromp, coordonnatrice de Madame prend congé : ‘À la lecture des témoignages recueillis, il est clair que les femmes voteront pour la Justice sociale parce que we have a dream.

Contact:

Micheline Cromp                                                          

Tél : 514-933-2507 fax : 514-933-486 

mpc@cooptel.qc.ca 

www.madameprendconge.com