Communique: Face à la destruction de la coopérative d’habitation Ste-Anne, le POPIR-Comité Logement appelle à une révision du règlement sur les démolitions

*Communique de presse* *Face à la destruction de la coopérative d’habitation Ste-Anne, le POPIR-Comité Logement appelle à une révision du règlement sur les démolitions * *Montréal, le 11 avril 2016* – Cette fin de semaine, les membres de la coopérative d’habitation Ste-Anne sur la rue de la Montagne ont appris la triste nouvelle qu’il faillait évacuer leurs logements et que le bâtiment était condamné. La fondation de la coop, une des plus vieilles dans le Sud-Ouest, était compromise par la construction de condos sur le terrain adjacent. Le POPIR-Comité Logement rappelle que c’était précisément le bien-être de la coopérative qui motivait son opposition à la demande de démolition d’une maison unifamiliale sur le site à côté, lors d’une audience du Comité consultatif d’urbanisme (CCU) en avril 2014. Malheureusement, l’Arrondissement du Sud-Ouest a permis le développeur, Carré Ste-Anne, s.e.c., de déplacer la maison et donc d’entamer son projet de construction. « C’est hallucinant, » dit Fred Burrill, organisateur communautaire au POPIR. « Ça fait des années qu’on dit à l’Arrondissement qu’il faut revoir leur approche face aux demandes de démolitions, car trop souvent le développement prime sur la protection du parc locatif et les locataires qui y habitent. On les avait averti.» Le POPIR-Comité Logement dénonce depuis longtemps la façon dans laquelle l’Arrondissement traite les demandes de démolition. Il y a plusieurs problèmes avec le règlement actuel, dont le fait qu’il permet aux développeurs d’engager leurs propres « experts » pour démontrer la nécessité de la démolition. « Présentement, » rajoute Patricia Viannay, également organisatrice communautaire au POPIR, « le règlement ne s’intéresse pas à la protection du parc locatif et des locataires. » Dans un contexte de gentrification rapide de l’Arrondissement, et surtout de Griffintown, il faut agir rapidement avant qu’il ne soit trop tard. « On a eu des promesses de la part des élus de réviser le règlement, » dit Burrill, mais malheureusement « pour ces locataires, il est trop tard. » Le POPIR-Comité Logement appelle donc pour une révision immédiate du « Règlement régissant la démolition d’immeubles » de l’Arrondissement Sud-Ouest. -30- Pour plus d’infos : POPIR-Comité Logement (514) 935-4649 Cette liste est un fil de presse en français pour les groupes militants à Montréal. Pour s’inscrire au fil de presse en anglais, envoyez un courriel à newswire-subscribe@lists.riseup.net. Pour être effacé de cette liste, envoyez un message à fildepresse-unsubscribe@lists.riseup.net.