Aujourd’hui : Le Comité BAILS invite les groupes communautaires et résident.e.s du quartier à s’opposer au projet de OSHA Condos

« >(Avis aux médias – Pour diffusion immédiate)


Le Comité BAILS invite les groupes communautaires et résident.e.s du quartier à s'opposer au projet de OSHA Condos

Le samedi 16 février, s'ouvrent les bureaux de vente d'OSHA condo au coin des rues Nicolet et Sainte-Catherine Ce projet s’apprête à ériger  plus de 200 unités menaçant de transformer durablement  le secteur et ce, au détriment  des personne et ménages à  faible revenue. Comme le mentionne Jean-Pierre East, militant du Comité BAILS : “Nous tenons à rappeler que le secteur sud-ouest du quartier Hochelaga-Maisonneuve regroupe majoritairement des personnes vivant en situation de pauvreté. Dans l'éventualité très tangible où le prix des loyers environnants augmenterait à la suite de la construction de ces condos, plusieurs personnes seront forcées de quitter le quartier.”


La situation est critique. Pendant que les différents gouvernements se désengagent et multiplient les mesures d'austérité en n'investissant pas suffisamment d'argent dans nos programmes sociaux, plusieurs centaines de ménages sont présentement en attente de logements sociaux dans le quartier. Rappelons que la durée d'attente pour avoir accès à un HLM est généralement de 7 à 10 ans. De plus, ce coin du quartier constitue un des derniers refuges pour les personnes utilisatrices de drogues et les travailleuses de sexe. Ils et elles y ont développé des réseaux de solidarité, en plus d’avoir accès à des ressources qui ne se trouvent pas ailleurs (nourriture gratuite ou pas chère, matériel de consommation sécuritaire, etc.)


Les promoteurs tentent d'augmenter l'acceptation de ce projet controversé en mettant de l'avant le plan de construire une coopérative d'habitation d'une trentaine de logements. Émilie Lecavalier, organisatrice communautaire du comité BAILS rappelle “que la politique d'inclusion de logement social dans des développements de condo est inefficace pour contrer les effets néfastes de la gentrification sur les populations qui résident déjà dans le quartier. La supposée mixité sociale qui est vantée par les promoteurs immobiliers ne sert qu'à justifier l'arrivée des personnes plus nanties dans un quartier populaire. Les transformations qui découlent de ces projets de condos ne sont pas pour les résident.e.s à faible revenu.” En effet, si ce projet est mené à terme, son impact sociodémographique sur le secteur sera immense. Outre les hausses de loyers et les reprises de logement, nous avons vu dans le passé que ces immenses projets de condos transforment complètement l'offre commerciale. Ce phénomène favorise aussi la fermeture des maisons de chambre, augmente le nettoyage social et par le fait même, la répression policière que subissent les personnes en situation d'itinérance.


Pour toutes ces raisons, nous nous sommes réunis cet devant les bureaux de vente d'OSHA Condos pour exprimer notre ras-le-bol face à cette situation grave. Nous invitons tous les groupes communautaires, ainsi que les résident.e.s du quartier à dénoncer ce projet de 200 condos.


Stop OSHA condos


-30-


Émilie Lecavalier, organisatrice du Comité BAILS: 514-623-5593